Comment réduire le coût de son crédit immobilier ?

Comment réduire le coût de son crédit immobilier ?

décembre 2, 2018 0 Par admin

Il ne sert à rien de négocier avec votre banque un taux d’intérêt qui soit bas si à côté vous payez des frais annexes prohibitifs. Découvrez nos conseils visant à vous permettre de bénéficier d’un prêt immobilier aux meilleures conditions et alléger au maximum son coût.

Avec un taux de moins de 3 % sur une durée de 20 ans, les taux des prêts immobiliers sont historiquement très bas. Vous souhaitez acquérir une maison ou un appartement ? C’est le moment de passer à l’action ! Mais surtout ne fixez pas seulement votre attention sur le taux nominal du prêt immobilier car le coût réel du prêt dépend du TEG (Taux Effectif Global). Celui-ci inclut tous les frais annexes de votre crédit : frais de dossier, assurance emprunteur, pénalités de remboursement anticipé… Il vous faut étudier de près tous ces frais afin de réaliser un maximum d’économies.

Réduire le coût des frais de dossier

Quand vous rencontrez votre conseiller bancaire, celui-ci effectue plusieurs simulations selon votre situation. Si vous êtes salarié, que ne vous présentez pas de risque particulier et que tous vos comptes sont domiciliés dans la banque, votre dossier se montera très facilement. Et dans ce cas, vous pouvez négocier un réduction sur les frais de dossier.

Négocier le coût de l’assurance

Quand vous souscrivez un prêt immobilier, vous devez aussi contracter une assurance emprunteur pour vous couvrir contre les risques de décès, d’invalidité et d’incapacité de travail. Il s’agit d’une garantie pour la banque d’être bien remboursée quoi qu’il puisse arriver. En optant pour la délégation d’assurance, c’est à dire en souscrivant votre assurance pret en dehors de la banque, vous pouvez d’un tarif bien moins élevé et/ou de meilleures garanties. Faites jouer la concurrence !

Attention : pour être accepté, le contrat externalisé doit comporter des garanties au moins équivalentes au contrat d’assurance crédit présenté par la banque.

Ne pas oublier que toute personne qui souscrit un crédit peut désormais résilier son assurance prêt bancaire pour la remplacer par celle de son choix.

Jouer sur les services annexes

Vous ne parvenez pas à négocier avec votre banquier et désirez cependant décrocher mieux. Penchez-vous sur les services annexes. Vous pourrez très certainement obtenir ce que vous souhaitez en souscrivant d’autres produits tels qu’une assurance habitation, en plaçant votre épargne dans cet établissement avec l’ouverture d’un livret A, d’un PEL ou encore d’un PEA. Faites miroiter tout cela à votre banquier : il devrait logiquement accepter de faire un geste commercial sur votre crédit immobilier !

Vérifier les pénalités de remboursement anticipé

S’il vous arrivait de rembourser votre crédit immobilier par anticipation, alors il vous faudrait payer des pénalités de remboursement anticipé. Leur montant est de 3% du capital restant dû, avec un plafonnement de 6 mois d’intérêts. Vous pouvez très bien les annuler ou les réduire si vous revendez votre logement pour en acheter un autre. Donc demandez à ce que ce point soit modifié dans votre contrat avant que vous ne le signez. Cela pourrait vous être utile.

S’assurer que le crédit soit transférable

Il vous faut vérifier que le prêt immobilier que vous souscrivez soit transférable. Ce point vous permet de réaliser une économie par la suite, en obtenant un taux plus bas sur vos futurs achats. Dans le cas où vous devenez propriétaire d’un logement plus grand dans le futur, une fois que le premier logement financé par le crédit a été revendu, vous pourrez transférer le reliquat de votre prêt pour l’achat d’un nouveau logement. Vous n’aurez ainsi plus qu’à emprunter le complément qu’il manque.